image EXCELL PHYTOCHECK® impose l’absence de tous résidus de produits CMR dans les Vins

9 mars 2018

EXCELL PHYTOCHECK® impose l’absence de tous résidus de produits CMR dans les Vins

Pour forcer leur abandon dans le vignoble, EXCELL PHYTOCHECK® impose l’absence de tous résidus de produits CMR dans les Vins

Le laboratoire Excell fait évoluer son référentiel EXCELL PHYTOCHECK®, cahier des charges privé fixant pour la première fois des Limites Maximum de Résidus (LMR) dans les vins finis livrés aux consommateurs.

Pour anticiper l’évolution des règlementations sur l’usage des pesticides, EXCELL PHYTOCHECK® a imposé depuis longtemps l’absence de résidus d’herbicides et d’insecticides détectables tout en limitant strictement et drastiquement le nombre et la teneur en résidus de fongicides organique de synthèse.

EXCELL PHYTOCHECK® continue d’évoluer et impose désormais l’absence de résidu de toutes les matières actives classées comme Cancérigènes, Mutagène ou Repro-toxique (CMR). Pascal CHATONNET, Œnologue conseil et Président de LABORATOIRE EXCELL précise « Sans que la toxicité du vin livré aujourd’hui à la consommation ne soit remise en cause étant donné la faiblesse des résidus généralement mesurés, et même si ces produits sont toujours légalement autorisés, il me paraît indispensable d’empêcher dès aujourd’hui l’utilisation des produits phytosanitaires les plus toxiques pour l’homme et son environnement et notamment celle des produits classés «CMR».

Les produits labellisés EXCELL PHYTOCHECK® seront facilement identifiables grâce au logotype apposé sur la bouteille qui permet d’attester par l’analyse, l’absence de ces molécules dans le vin livré au consommateur.

La notion de « faibles résidus » ou de « zéro résidu » est, comme on peut le voir, malheureusement parfois galvaudée par un excès de marketing. Bien souvent, on observe des cahiers des charges fantaisistes, des analyses omettant volontairement certaines molécules capitales ou utilisant des limites de détection trop élevées (limites non conformes au Règlement CE 396/2005, limite fixée > 10 microgramme par litre) pour ne pas les déceler. L’analyse EXCELL PHYTOCHECK® s’efforce de rechercher toutes les molécules applicables au vignoble avec une limite de détection et de quantification plus performantes que les exigences de la règlementation. Sur la base de ces analyses, la démarche PHYTODIAGNOSTIC® permet d’aider les viticulteurs à optimiser l’usage des produits phytosanitaires sans le cadre d’une viticulture durable et intelligente.

Plus d’informations sur www.phytocheck.fr et www.labexcell.com

Source : Phytocheck